Amministrazione federale admin.ch
Dipartimento federale degli affari esteri
Direzione dello sviluppo e della cooperazione DSC
DSC - presente nel mondo

Visitate i siti web degli uffici della cooperazione svizzeri!

Svizzera
Svizzera 
Cerca:
News dettagli:

10.11.2009 - Articolo
Combattre la faim et la pauvreté sans épuiser les ressources de la Terre

L’Africa Factbook 2009 mesure l’empreinte écologique de différents pays

Bien qu’elle dispose de quantités exceptionnelles de ressources naturelles, l’Afrique souffre d’une manière disproportionnée de la faim, de la pauvreté et de la maladie. Si la plupart des pays africains n’ont actuellement qu’une empreinte écologique réduite, l’accroissement de leur population la rendra plus importante. Pour progresser à long terme dans son développement, l’Afrique doit donc trouver des méthodes compatibles avec les limites écologiques du globe. Telle est la conclusion principale de l’Africa Factbook 2009, publié par le Global Footprint Network, avec le soutien de l’Agence suisse du développement et de la coopération (DDC).

Entre 1961 et 2005, la population africaine a crû de 287 à 902 millions. Parallèlement, les ressources renouvelables disponibles en nourriture, fibre et bois par personne (autrement dit la biocapacité) diminuaient de 67%. Si cette tendance globale n’est pas spécifique à l’Afrique, elle frappe plus durement ce continent, dont les pays détiennent 12% de la biocapacité mondiale et dont les populations souffrent le plus quand les ponctions opérées sur les ressources naturelles dépassent les capacités de la nature à les régénérer.

Les recherches sur l’empreinte écologique de 24 pays présentées dans l’Africa Factbook 2009 permettent aux lecteurs de comparer la consommation des ressources naturelles avec la capacité de chaque pays à les régénérer. L’empreinte écologique est un étalon de l’impact de l’humanité sur la nature. Elle calcule combien de terrain et d’eau une population humaine nécessite pour produire les ressources qu’elle consomme et pour absorber ses déchets avec l’aide de la technologie.

Déficits écologiques et conflits autour des ressources

«Un développement qui fait fi des limites de nos ressources naturelles finit par imposer des coûts disproportionnés au maillon le plus faible», déclare Mathis Wackernagel, président du Global Footprint Network. «L’Afrique est la région où les déficits écologiques peuvent se transformer le plus directement en conflits autour des ressources et en pénuries de nourriture, de combustible et d’autres produits de base indispensables à la survie.»

Fondé en Californie en 2003, le Global Footprint Network est un groupe de réflexion mondial dont les programmes visent à influencer les décideurs de tous les niveaux et qui préconise d’utiliser l’empreinte écologique comme outil de référence. L’Agence suisse du développement et de la coopération (DDC) entretient avec lui des relations de longue date. L’Africa Factbook 2009 se base sur des publications antérieures de recherches soutenues par la DDC.

Ulteriori informazioni e documenti