Administration fédérale admin.ch
Département fédéral des affaires étrangères
Direction du développement et de la coopération DDC
La DDC de par le monde

Visitez les sites Web des bureaux suisses de coopération.

Suisse
Suisse 
Recherche:

Réduction de la pauvreté grâce au développement et à une répartition équitable des ressources

f
La lutte contre la pauvreté et le développement durable sont étroitement liés. La modernisation écologique de l’économie exige des investissements dans les secteurs de la recherche, des infrastructures et des nouvelles technologies. Or, rares sont les pays en développement qui disposent des fonds nécessaires à cet effet. Afin que les pays pauvres puissent s’engager sur la voie d’un développement peu gourmand en ressources et mettre en œuvre une économie verte, les pays industrialisés, les pays émergents et les pays en développement ainsi que les institutions multilatérales doivent unir leurs efforts.

La problématique de la rareté des ressources
Selon le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), 40% des sols agricoles sont dégradés. En outre, plusieurs régions du monde connaissent une pénurie croissante d’eau potable. Les ressources phytogénétiques et zoogénétiques diminuent. Les changements climatiques affectent tout particulièrement les pays en développement, qui ne disposent pas des moyens financiers et institutionnels requis pour s’adapter aux changements environnementaux. La population rurale est touchée de plein fouet, notamment en Afrique.
Conséquences: exploitation intensive des ressources limitées, déboisement des forêts tropicales et surexploitation de pâturages fertiles. Des investisseurs achètent de plus en plus souvent des terres arables et la compétition pour les ressources attise les conflits locaux, avec pour corollaire une augmentation des flux migratoires.

Un nouvel équilibre à trouver
Un développement mondial durable passe par un rééquilibrage entre les intérêts des pays riches et ceux des pays pauvres. D’une part, tous les pays doivent avoir accès aux ressources vitales. D’autre part, les intérêts des générations futures doivent être sauvegardés. Pour ce faire, il est indispensable de conclure des accords internationaux contraignants et de procéder à un partage équitable des charges.

Le droit au développement
Les pays émergents et les pays en développement ressentent un grand besoin de rattraper leur retard et revendiquent une part croissante des ressources naturelles. Si nul ne conteste leur droit au développement, il va de soi qu’un développement similaire à celui des pays industrialisés occidentaux, fondé sur de fortes émissions de carbone, exposerait notre planète à un désastre écologique.

Pour l’éviter, il faut que les pays riches réduisent massivement leur consommation de ressources et que les pays émergents visent une croissance axée sur une gestion plus efficace de ces dernières. Il nous faut une économie verte capable de couvrir les besoins fondamentaux d’une population mondiale en forte croissance sans détruire les ressources naturelles essentielles à la vie.

Informations complémentaires et documentation