Administration fédérale admin.ch
Département fédéral des affaires étrangères
Direction du développement et de la coopération DDC
La DDC de par le monde

Visitez les sites Web des bureaux suisses de coopération.

Suisse
Suisse 
Recherche:
Vidéo
Video
Jeu informatique
Spiel System Blue

Ce jeu montre à quel point il est difficile d’assurer une distribution efficace de l’eau en Asie centrale.

Jeu

L’Eau pour les êtres humains – Quand l’eau ne coule pas de source

Energie

Chaque jour, 6000 enfants de moins de cinq ans meurent à cause du manque d’hygiène et de la contamination de l’eau. Ces 6000 morts quotidiennes seraient évitables. Pour la DDC, renforcer les capacités institutionnelles et le développement des ressources humaines est une priorité. Elle soutient ainsi des projets capables d’influencer positivement les stratégies nationales et régionales qui touchent à deux des piliers de tout développement socioéconomique: l’eau potable et l’assainissement.

Ce qu'il faut savoir

Manque d’eau potable et manque d’hygiène sont, à eux seuls, responsables de 80% des maladies qui affectent les pays en développement.
1,8 million d’enfants meurent chaque année de diarrhées dues au manque d’eau et d’hygiène.
800 millions de personnes dans le monde n’ont pas d’accès à l’eau potable et 1,7 milliard n’ont pas d’accès régulier à l’eau propre, ni aux infrastructures sanitaires.
2,6 milliards d’êtres humains ne bénéficient pas d’accès à un système sanitaire de base.

Le septième Objectif du Millénaire pour le développement préconise, d’ici 2015, la réduction de moitié du nombre de personnes sans accès à l’eau potable ou système sanitaire de base. L’humanité parviendra-t-elle à atteindre cet Objectif? On estime encore que la réponse est affirmative, bien que la situation se détériore. Si la dégradation actuelle s’accentue, l’assainissement sera un rendez-vous manqué pour plus d’un demi-milliard de personnes.

Renverser cette tendance implique de mettre sans attendre les bouchées doubles. L’engagement pour l’eau potable et l’assainissement réclame les forces unies des acteurs de la société civile, du secteur public et du secteur privé. Si nous ne remplissons pas le contrat fixé par l’Objectif du Millénaire numéro 7, nous manquerons aussi la cible des objectifs liés à la santé, l’éducation, l’environnement et la pauvreté.

Éviter le gaspillage et la pollution dans les zones les plus fragiles
C’est pourquoi nombre de projets d’ONG, de communautés et de gouvernements locaux ont pour buts l’extension de l’accès à l’eau potable en quantité et qualité suffisantes et la garantie d’un assainissement et d’une gestion des déchets adéquats. Dans la réussite de ces objectifs, l’amélioration de la durabilité des services existants joue déjà un rôle très important. Un entretien insuffisant et une gestion défaillante des systèmes de distribution d’eau et des installations d’assainissement provoquent beaucoup de gaspillage et une pollution accrue du milieu. Pénurie d’eau et accès réduit et inéquitable entraînent à leur tour des problèmes de santé publique et des conflits. Dans les zones rurales et les petites villes, les problèmes d’eau et d’assainissement sont aigus en raison du nombre élevé de services défaillants et de la pauvreté extrême qui règne.

En point de mire de la DDC - La demande et la participation du secteur privé

La DDC fait des zones rurales et des petites villes son secteur prioritaire d’intervention, qui peut s’étendre aussi à certaines zones urbaines pauvres, par le biais d’actions pilotes:

Elle agit selon une approche orientée sur la demande qui implique, au plan local, une collaboration étroite avec le secteur privé et les autorités, seules garantes du droit d’accès à l’eau. Une fois la régulation bien définie, le secteur privé peut intervenir, sans risques pour les usagers. Les capacités de l’ensemble du «secteur eau » se trouveront alors renforcées, ce qui entraînera revenus nouveaux mais aussi décentralisation accrue. En effet, tablant sur le développement d’un environnement qui facilite la participation du secteur privé, la DDC préconise un système de régulation favorable aux petits distributeurs.

Tant au niveau international qu’au niveau national, la DDC participe au dialogue politique tripartite entre gouvernement, secteur privé et société civile, afin de renforcer des stratégies et des actions durables dans les domaines de l’eau potable, de l’assainissement et de l’évacuation des déchets.

La DDC s’applique à faire croître son influence en intégrant les comités directeurs de ses partenaires, comités d’experts et réseaux privilégiés, comme le Programme eau et assainissement (WSP), le Conseil de concertation pour l’approvisionnement en eau et l’assainissement (WSSCC), et le Partenariat mondial de l’eau (GWP).

Contact:water.initiatives@deza.admin.ch

Informations complémentaires et documentation